Luttes lycéennes/étudiantes Montpellier

Forum de la lutte des lycéens et étudiants de l'Hérault (34) et de la région Languedoc-Roussillon

 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ouvrons une libre discussion!

Aller en bas 
AuteurMessage
ajrmontp



Nombre de messages : 1
statut (lycéen ou étudiant) : lycéenne
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: ouvrons une libre discussion!   Mer 31 Déc - 1:20

J'espère que ce message ne sera pas censuré!


Citation :
Ouvrons une libre discussion !
(contribution de Magali, lycéenne à Jean Monnet).

« Je suis lycéenne à Jean Monnet, en première L.
Comme des milliers de lycéens, j'ai manifesté pour exiger le retrait pur et simple de la « réforme » Darcos du lycée, pour la défense du bac national, contre la suppression d'heures de cours et de postes de profs.
A l'heure actuelle certains disent : « il faut penser au bac, nous devons retourner en cours ». D'autres disent : « il faut continuer les manifs ». Mais que l'on retourne en cours ou que l'on continue les manifestations, nous sommes toujours pour le retrait de la réforme Darcos. Dans tous les cas, c'est aux lycéens de décider ensemble de ce que l'on doit faire dans des AGs démocratiques.
Une chose est sure : nous devons rester unis pour exiger le retrait pur et simple de la contre-réforme, comme de toutes les « réformes » qui cassent nos diplômes, notre éducation nationale.
Une amie m'a demandé : « comment arriver à faire reculer le gouvernement sur l'ensemble de ces projets ? »
En effet, aujourd'hui lycéens, nous serons bientôt étudiants, puis dans le monde du travail. Or les différents gouvernements de gauche et de droite conduisent la jeunesse et les travailleurs dans l'impasse, cassant l'ensemble de nos droits.
Mais qui impose cela ? Tout le monde ne le sait peut-être pas, mais 85% des lois adoptées par le parlement français sont des retranscriptions directes, sans modifications, de directives ou règlements de l'Union européenne. Depuis le traité de Maastricht, voilà ce qui est arrivé :
- des services publics entiers ont été privatisés par les directives européennes : France Telecom, EDF, GDF. D'autres privatisations sont prévues : la Poste, la SNCF.
- 60 000 lits d'hôpitaux ont été fermés, et la loi Bachelot propose de détruire des services entiers dans 140 établissements publics.
- deux jeunes sur trois sont sous contrat précaire ou à temps partiel.
- 360 milliards ont été apportés aux banques pour payer leur crise…
- la France a participé à deux guerres pour aider les Etats-Unis (Yougoslavie, Afghanistan).
C'est donc clair : l'Union européenne interdit les acquis sociaux, mais pas la guerre ni l'exploitation.
Comment dans ce cadre-là pourrait-il y avoir une issue pour la jeunesse ? L'Union européenne, c'est bien la forme du capitalisme qui détruit tout, qui décompose la moindre de nos conquêtes. Voilà pourquoi j'ai décidé de rejoindre l'AJR !
Oui, il nous faut une organisation qui aide les jeunes à comprendre et à se battre. Car si aujourd'hui Darcos recule, il avancera demain. Si Darcos n'est plus là demain, un autre, de gauche ou de droite, prendra sa place et continuera. Cela fait 15 ans qu'on les voit se succéder, 15 ans qu'ils nous expliquent qu'ils vont régler nos problèmes, et 15 ans qu'ils oeuvrent à la destruction de nos droits, sous les ordres de l'UE. Il faut donc une organisation qui préparent la prochaine étape.
Ceux qui cassent nos droits et font la guerre sont très bien organisés. Ils ont avec eux les « experts », les médias, les journaux, des moyens de répression. Si de notre côté nous ne sommes pas organisés, ils continueront à tout détruire.
Il nous faut une organisation internationaliste car nos combats doivent se mener dans tous les pays. Il nous faut une organisation indépendante pour n'avoir de compte à rendre à qui que ce soit. Une organisation qui n'hésite pas à dire « rupture avec l'Union européenne ! » quand tous, de Royal à Besancenot, refusent de remettre en cause cette machine à détruire nos droits.
On peut ne pas être d'accord avec mon point de vue, ou ne pas avoir d'idée très précise concernant ces éléments. Mais ne faut-il pas en discuter ensemble ? Qui pourrait avoir peur de ce débat ? Tout se discute, voilà pourquoi je soumets ma contribution à la critique. Je propose à ceux qui le souhaitent que nous nous réunissions pour en parler librement.
En tout cas, je voudrais dire une chose : quelle que soit notre appréciation là-dessus, l'AJR sera résolument au cœur des combats lycéens, ce qui veut dire tout de suite :
Unité pour le retrait pur et simple de la contre-réforme Darcos ! Non à toute « réforme » ou « bonne réforme » pour liquider notre bac, nos cours, nos profs !

Pour me répondre, me donner ton point de vue : magali_r_34@hotmail.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ouvrons une libre discussion!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atteinte au libre-choix en matière de fin de vie.
» 5/2,libre ou la fac?
» Cours et discussion en JAVA
» Jonas poésie : FEMME LIBRE
» nouvelle à chute du XIXe (ou plus récente mais libre de droits)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Luttes lycéennes/étudiantes Montpellier :: Membres :: Documents-
Sauter vers: